Rate this post

Vaste sujet que celui de l’optimisation du tunnel de conversation d’un site marchand. S’il on parle aussi de « funnel » (la traduction anglaise d’entonnoir), c’est précisément parce chaque étape du processus voit des internautes renoncer. Depuis l’ajout d’un produit au panier jusqu’au paiement final, le taux moyen d’abandon atteindrait même les… 80% (chiffres FEVAD 2013).
Inouï par son ampleur, ce pourcentage explique pourquoi de nombreux consultants sont dédiés à l’optimisation des tunnels de conversion. En attendant de faire appel à eux, tous les conseils sont les bienvenus pour enrayer l’hémorragie.

 

En voici 10, aisés à mettre en place :

1. Ne pas attendre la fin du processus d’achat pour informer le visiteur de sa politique tarifaire de livraison.

2. Proposer une livraison 100% gratuite (ou à défaut un forfait minime) à partir d’un certain montant de commande.

3. Clarifier la page indiquant les différents modes de livraison et leurs coûts (beaucoup d’internautes se plaignent d’un manque de clarté à ce sujet).

4. Proposer toute la palette de moyens de paiement existants afin de contenter les plus exigeants (CB, Paypal, paiement à la livraison, chèque, etc.)

5. Permettre l’achat sans obligation de créer un compte complet (un nom, un e-mail, un numéro de mobile, une adresse postale… and that’s it !)

6. Rassurer ses prospects sur le fait qu’aucune information les concernant ne sera revendue à un tiers.

7. Lorsque le stock approche la rupture, l’indiquer clairement sur la fiche produit.

8. Privilégier AVANT TOUTE CHOSE la vitesse de chargement de ses pages.

9. Informer l’acheteur de l’état d’avancement de son processus de commande (par exemple : « vous en êtes à la phase 3 sur 5 »)

10. Et enfin… recourir aux tests A/B. Cela reste le meilleur moyen de découvrir ce qui cloche dans votre funnel.
 

Découvrez l’extrait du livre blanc “Comment le Big Data fait évoluer les pratiques commerciales”