Rate this post

Pour écrire le mail commercial parfait, il faut avant tout se souvenir qu’il s’agit essentiellement d’un courrier, un bon vieux courrier, transposé dans le monde électronique. Savez-vous par exemple qu’un employé passe environ la moitié de son temps dans sa boîte e-mail ? Cette dernière est donc LE canal de communication par excellence, notamment pour les commerciaux. Mais un mail commercial mal pensé et mal rédigé peut très facilement devenir ennuyeux, inefficace ou impersonnel. Ce qui diminuera d’autant plus sa force de conviction. Alors, comment faire pour être sûr d’envoyer le mail commercial parfait, celui fera mouche à coup sûr et qui saura capter l’attention de vos destinataires ? Voici nos conseils et cinq exemples issus de notre pratique du terrain.

5 conseils pour écrire le mail commercial parfait

5 conseils pour écrire le mail commercial parfait

1 – Privilégiez la concision dans vos messages e-mail commerciaux

Le mail commercial parfait est sans conteste un mail qui sait rester concis. Les mails trop longs, où le destinataire sera obligé de scroller pour aller jusqu’au bout, sont peu propices à des relations commerciales fructueuses.

Et cela est normal. Figurez-vous qu’une personne moyenne reçoit 100 e-mails par jour ! et qu’elle passe près de la moitié de son temps sur cet outil (5 heures par jour selon cette source de 2020, 4 heures selon celle-là, datée de 2015).

Au vu de ces chiffres, il y a de fortes chances que votre prospect ne prenne pas le temps de lire votre missive trop longue, voire qu’il la mette directement à la corbeille.

La clé est donc de produire un e-mail court, simple, et allant directement à l’essentiel, en rédigeant des phrases courtes et simples à comprendre.

Il faut que l’intégralité de votre contenu tienne dans un seul écran

Assurez-vous également qu’il soit facile à lire sur un écran de smartphone. En effet, la plupart des e-mails sont aujourd’hui lus à partir d’un mobile.

Pour cela, n’hésitez pas à choisir une police de caractère lisible et plutôt grosse.

2 – L’e-mail commercial parfait comporte toujours un Call to Action (CTA)

Si vous envoyez un e-mail à des prospects, vous attendez forcément une réaction de leur part. Posez-vous quelques questions au moment d’écrire votre message : pourquoi envoyez-vous cet e-mail ? quel résultat en attendez-vous ?

Par exemple, si vous cherchez à obtenir un rendez-vous, suggérez un choix de dates et d’horaires à votre interlocuteur, en précisant quelques infos utiles comme la durée estimée de la rencontre.

Par exemple «  Je vous propose de venir vous expliquer comment vos concurrents utilisent notre solution pour augmenter leur chiffre d’affaires » suivi d’un lien vers un outil de prise de rendez-vous comme Calendly.com ou Doodle.com

Si vous attendez un retour pour une proposition commerciale que vous êtes en train d’envoyer, fixez une date limite de réponse.

Par exemple : « Vous trouverez en pièce jointe la proposition contenant tous les détails dont nous avons parlé aujourd’hui. Les termes de cette proposition sont valables jusqu’à vendredi. Au plaisir de vous lire… »

écrire mail commercial parfait
Pour écrire le mail commercial parfait il ne faut pas oublier qu’un mail est un courrier, électronique certes, mais un courrier avant tout

3 – Mettez la technologie à votre service

Il y a désormais une multitude de technologies qui peuvent aider les commerciaux à rendre leur communication par e-mail plus efficace.

Les email-trackers peuvent, par exemple, permettre à un commercial de déterminer l’efficacité de son e-mail, ainsi que les réactions de ses clients potentiels.

Il en existe un grand nombre, gratuits ou payants, comme le montre cette liste régulièrement remise à jour par Saleshandy, un des éditeurs de ces outils.

Par exemple, vous avez envoyé une proposition par e-mail à un prospect. Avec l’e-mail-tracker, vous pouvez savoir si votre e-mail a été ouvert par le destinataire et quel type d’action il a généré de sa part. Est-ce qu’il l’a ouvert plusieurs fois ? Est-ce qu’il l’a transféré à des collègues ? Etc.

Il est possible également de mettre en place un tracking simplifié au travers d’un raccourcisseur de liens comme Bit.ly par exemple.

Sans e-mail tracker, vous ne pourriez pas connaître l’activité générée par les e-mails que vous envoyez. Un e-mail tracker peut également vous indiquer quel est le moment le plus favorable de la journée pour envoyer un e-mail, ou passer un appel.

En effet, les gens ont tendance à consulter leurs e-mails à certains moments plus que d’autres (voir l’infographie ci-dessous). Si quelqu’un prend quelques minutes pour regarder ses e-mails, il y a de fortes chances pour qu’il soit à son bureau et dispose également de quelques minutes pour vous parler au téléphone.

e-mail commercial
Extrait d’une infographie d’entrepreneur.com qui compare les taux d’ouverture et de clic selon les jours de la semaine

 4 – L’e-mail commercial parfait est personnalisé

Quand vous envoyez un e-mail à un prospect, il doit y trouver des informations complémentaires à celles déjà présentes sur le site internet de votre entreprise.

Ne faites pas un copier-coller de la page « Offres » de votre site

Au contraire, concentrez-vous sur ses besoins à lui, sur ses problématiques propres auxquelles vos produits ou services sont à même de répondre.

Parlez-lui de lui avant tout. Montrez que vous vous intéressez à lui. Que vous le connaissez et que vous pouvez l’aider.

Mentionnez une ou deux statistiques sur les résultats obtenus par vos clients suite à l’acquisition de votre produit ou service

En principe, cela retiendra plus efficacement l’attention de votre destinataire qu’un long discours convenu sur les bénéfices de votre offre.

En essayant de personnaliser au maximum le contenu de votre e-mail, vous augmenterez vos chances d’établir une relation avec vos prospects.

En tout état de cause, la pire des choses est d’envoyer un mail autocentré en mode copier-coller à toute votre base de prospects. Procéder ainsi, c’est l’échec assuré.

 5 – Un bon mail commercial doit faire preuve d’originalité

Le processus de vente passe très souvent par deux étapes : 1- e-mail, 2- un appel de suivi. Un commercial doit utiliser l’e-mail pour générer de l’intérêt chez son prospect, organiser un rendez-vous ou envoyer un devis.

Attention aux malentendus, l’e-mail n’est pas un canal de vente

La vente ne se conclut jamais par mail — sauf exception exceptionnelle — mais lors d’un rendez-vous physique ou par téléphone.

Le but d’un premier contact par e-mail est d’amener le prospect à accepter un appel de votre part, ou un rendez-vous physique. C’est seulement à cette occasion que vous pourrez aller plus avant dans l’échange et développer vos arguments commerciaux sur vos produits ou services.

Le bon outil au bon moment, avec la bonne méthode

En conclusion, l’e-mail commercial parfait est un e-mail pertinent, que vous avez suivi à la trace, qui apporte une valeur à votre interlocuteur au travers de la personnalisation, qui le surprenne avec des chiffres et des informations pertinentes et déclenche chez lui le besoin de vous rencontrer.

C’est ensuite que vous pourrez conclure la vente, par téléphone, par visio, ou mieux encore, en physique si la situation vous y autorise.