10 mois pour gagner un client… et 10 minutes pour le perdre. Bien connue de tout commercial qui se respecte, cette antienne s’applique aussi en e-marketing B to B. Alors qu’il faut accomplir de vrais efforts pour générer des nouveaux leads par le biais d’une newsletter, ces derniers peuvent vous quitter d’un simple clic.  Maudits désabonnements ! Même s’il serait bien sûr illusoire d’espérer y échapper totalement, des techniques existent pour en limiter la portée. Voici trois astuces simples qui ont fait leurs preuves :

 

Une fréquence d’envoi régulière.

C’est incontestable, plus vous parviendrez à créer une notion de rendez-vous immuable (la lettre du lundi matin ; l’info du jour de 18H ; etc.), moins vos abonnés seront tentés de se désinscrire.

Eviter les désabonnements à vos newsletters

Un timing de réception personnalisé.

Il est également judicieux de proposer aux internautes de définir eux même la régularité de vos envois. (dès qu’une « breaking news » tombe ; une fois par jour en début de journée ;  chaque vendredi à 15h sous forme de résumé hebdo ; etc.)

 

Pas de discours promotionnel dans votre objet.

Ce n’est pas parce qu’un internaute a jugé votre contenu éditorial pertinent pendant quelques semaines, qu’il vous restera fidèle à tout jamais. Sachant qu’il est très peu probable qu’il se soit abonné à votre lettre pour recevoir vos offres promotionnelles (sauf bien sûr si tel est l’objet officiel de la newsletter), ne l’agacez pas en lui donnant une bonne raison de cliquer sur « unsubscribe ».
Bonus : lorsqu’un internaute décide d’arrêter de recevoir votre newsletter, cela ne signifie pas nécessairement qu’il ne veut plus jamais entendre parler de vous. Au moment de son désabonnement, proposez-lui donc de vous suivre sur votre page Facebook.

 

Découvrez l’extrait du livre blanc “EMAILING : Le canal marketing préféré des entreprises”