Qu’est-ce que le « Data-Driven Marketing » ?

data-driven marketingLe Data-Driven Marketing consiste à structurer, unifier les données détenues dans l’entreprise, pour produire une analyse permettant de mieux cerner les comportements des clients et leurs attentes. C’est ce qu’on appelle le Marketing piloté par la donnée.

Que ce soit en B2C ou en B2B, le Data-Driven Marketing a une seule vocation : créer de la valeur en engageant le client de manière plus efficace.

En effet, la révolution digitale bouleverse le marketing tout en procurant de plus en plus de pouvoir à un client de plus en plus exigeant. La digitalisation entraîne une explosion des données générées par des points de contact client toujours plus diversifiés.

L’enjeu, dans ce qui peut parfois ressembler à une jungle de données, est de créer une vision unique du client et de son cycle de vie, une vision à 360 degrés, pour arriver à l’engager de manière personnalisée, cohérente et pertinente sur l’ensemble des canaux. Etablir un tel dialogue avec son client permet à l’entreprise de générer davantage de valeur vis-à-vis de son marché.

Ainsi, le Data-Driven Marketing permet à la fois de transformer la donnée en connaissance client, de créer des scénarios pour des campagnes spécifiques et ciblées, et de mesurer le ROI de ces campagnes en fonction des segments ciblés.

Dans ce contexte perturbé, voire perturbant, comment mettre en place un Data-Driven Marketing qui vous permettra de reprendre le contrôle face à votre marché ? Ceci peut se faire en 5 étapes :

 

1. Vous devez mettre en place une approche IMM (Integrated Marketing Management).

L’IMM vise à simplifier la complexité des données, des process, des canaux et des analyses d’interactions avec le client. Il s’agit donc d’intégrer de manière cohérente et efficace les données issues de l’ensemble des canaux de communication d’une marque vis-à-vis de ses clients. Mettre en place une démarche IMM va modifier vos stratégies marketing, à la fois en interne et en externe. L’idée est de mettre à profit les nouvelles technologies pour garder le cap sur le client, dans un contexte de démultiplication des canaux d’interactions avec ce dernier.

 

2. Vous devez faire le point, à la fois sur vos process vis-à-vis de vos clients, mais aussi vis-à-vis de vos équipes.

Cela doit vous permettre de comprendre les principaux freins et obstacles, tant internes qu’externes, à la mise en place d’une vision unifiée de votre client. Puis de prendre les mesures adaptées pour mettre tout le monde sur la même ligne.  Pour rappel, une des conditions nécessaires à la mise en place d’un Data-Driven Marketing est de disposer de données de qualité.  Si votre base de données est médiocre, toutes les analyses que vous entreprendrez risquent d’être biaisées, incomplètes et donc inefficaces. En cas de besoin, faites appel à un prestataire spécialisé pour compléter et enrichir vos données.

 

3. Vous devez mettre en place des bonnes pratiques, mais en y allant pas à pas.

Améliorer vos opérations marketing, votre gestion des interactions clients ou votre stratégie globale de pénétration du marché ne va pas se faire en quelques jours. Donc prenez le temps nécessaire et procédez par étapes. Commencez par définir vos objectifs, ce vers quoi vous voulez aller, et ensuite faites appel à des experts pour commencer à mettre en place une approche plus « data-driven » de votre marketing.

 

4. Ne restez pas dans votre bulle : inspirez-vous des autres !

Vous n’êtes pas obligé de réinventer la roue. De nombreuses entreprises ont déjà mis en place des approches Data-Driven Marketing. Informez-vous sur les pratiques dans votre écosystème : lisez, écoutez, échangez des avis, des méthodes et des bonnes pratiques. Collectez des informations auprès de votre réseau. Bien entendu, tout n’est pas à reprendre. Sélectionnez les exemples qui vous semblent pertinents et adaptables à votre propre contexte.

 

5. Ne vous laissez pas submerger par la complexité !

Dans ce contexte de transformation digitale, la complexité devient l’un des principaux obstacles qui se dressent devant le marketeur. Et comme la technologie accélère et se diversifie de plus en plus, les choses ne vont pas aller en s’arrangeant. Le marketeur doit aujourd’hui collaborer plus étroitement avec l’IT pour mieux comprendre quels sont les points où il peut éliminer cette complexité et simplifier, fluidifier les process. Les nouvelles technologies sont pleines de promesses, mais elles peuvent aussi complexifier le marketing. Le mieux est donc de faire une étude d’impact avant de se lancer sur de nouveaux outils.

 
 

Découvrez l’extrait du blog book “Le Data-Driven Marketing”