Rate this post

Après avoir identifié cinq familles de données utiles à l’activité d’une entreprise dans le cadre d’une campagne marketing, intéressons nous à présent aux différents canaux de collecte des données si précieuses pour l’entreprise.

Quels modes de collecte privilégier pour rassembler les données utiles ?

Sauf à décider de confier cette mission à un prestataire extérieur dont c’est le métier, la collecte des données reste une tâche à la fois complexe et chronophage. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nombre d’entreprises optent pour ces deux approches en parallèle. En complément de l’externalisation, voici les quatre principaux canaux à privilégier pour la collecte des données ad-hoc sur vos prospects et clients.

 

Collecte des données marketing 2-2Les collaborateurs de l’entreprise.

Dans un contexte B to B, ces derniers demeurent incontestablement le canal le plus efficace pour recueillir des informations qualitatives. Si les commerciaux sont bien sûr en première ligne en matière de collecte, il convient de ne pas négliger les autres départements susceptibles de se retrouver en lien direct ou indirect avec vos clients et prospects. On peut notamment citer le marketing, la logistique, la comptabilité, le service qualité, etc. Glanées de manière informelle par les représentants de ces fonctions, leurs informations présentent souvent l’intérêt d’être complémentaires des données purement commerciales.

 

Les plateformes web de l’entreprise.

Formulaires à compléter sur votre site internet afin de pouvoir accéder à un contenu premium, enquête de satisfaction réalisée via une campagne emailing, commentaires laissés sur votre blog par des internautes s’étant préalablement identifiés, interactions sur votre page Facebook, votre fil Twitter ou votre profil Linkedin/Viadeo… Les informations retirées des échanges numériques avec son écosystème sont sans conteste une véritable mine d’or pour les entreprises. A tel point que le volume critique de datas à traiter peut vite être atteint.

 

Les évènements de l’entreprise.

Deux types de manifestations permettent de recueillir des informations utiles à votre activité : celles auxquelles vous participez (conférences, visites de salons professionnels, etc.) et celles que vous organisez (conférences de presse, journées portes ouvertes, tenue d’un stand sur un salon, events de présentation de vos solutions, etc.). Dans une logique multicanal, faites en sorte de relier au maximum les interactions qui s’y présentent avec vos plateformes web. Un exemple : avoir le réflexe de proposer à un visiteur croisé sur votre stand de salon de s’abonner à votre page Facebook.

 

Les sources extérieures à l’entreprise.

En complément des trois canaux précédents (et éventuellement des datas fournies par un prestataire spécialisé), il est bien sûr indispensable de mettre en place une veille sectorielle. En recoupant les infos recueillies via un contact direct avec celles dénichées sur ces sources extérieures (presse spécialisée, blogs, réseaux sociaux…), vous affinerez ainsi la connaissance de votre cible.

 

Découvrez l’extrait du livre blanc “Comment le Big Data fait évoluer les pratiques commerciales”