Totally boring, vraiment pas sexy, soporifique au possible… En particulier dans le B to B, certaines personnes croient à tort que leur métier est trop ennuyeux pour s’autoriser le moindre content marketing. Alors que la communication à forte valeur ajoutée éditoriale devient incontournable, il serait en effet très fâcheux d’être privé d’une telle approche. Mais rassurez-vous, cette auto-censure est sans fondement !  Voici 3 conseils clés pour contourner le problème :

1- Si assommante que cela, votre activité ? Si la question se pose, c’est déjà la preuve qu’il existe des gens prêts à payer pour vos produits ou vos services. Or, qu’est ce qui est susceptible de retenir leur attention si vous ouvrez un blog demain matin ? Ce premier conseil est de loin le plus important : oubliez un peu votre métier pour vous focaliser sur les centres d’intérêts communs à vos clients et prospects.

2- Soignez au maximum l’expérience que vous allez faire vivre à vos visiteurs. Bien que cette recommandation s’adresse en soi à n’importe quelle société, elle est encore plus évidente lorsque le contenu marketing traite de sujets peu palpitants. Autrement dit, pas question d’avoir un blog fait de bric et de broc avec des trois coquilles par page… A défaut d’avoir un fond laissant vos interlocuteurs bouche bée lorsque vous leur en parlez, la forme se doit d’être irréprochable.

3- Enfin, une fois débarrassé du « complexe d’infériorité » qui suscitait votre hésitation à créer du content marketing, ne tombez pas non plus dans le travers inverse… Certains ont en effet tendance à aborder tout ce qui touche à leur activité comme un sujet d’une importance capitale pour l’avenir de la planète terre. Lorsque cela s’y prête, cherchez au contraire à introduire une pointe d’humour et de distanciation.

 

Découvrez l’extrait du blog book “Le Data-Driven Marketing”