Rate this post

62% des responsables marketing n’estiment ne pas être des experts du … marketing. C’est l’un des enseignements de l’étude commanditée par Zebaz. Par manque de benchmarks externes,  les marketeurs ne savent pas aujourd’hui juger de l’efficacité de leurs campagnes. Frédéric Pichard, CEO de Zebaz, explique en quoi, le marketing direct doit être “réenchanté” pour reprendre une expression chère au marketing. 

 

Zebaz Infos ” Etes-vous surpris par les résultats de cette étude ?

FP : ” Non pas véritablement. Car c’est ce que nous vivons sur le terrain tous les jours. Il est  frappant de constater que près de 75% des sondés ignorent les bonnes pratiques et ne semblent pas envisager de pistes d’amélioration de la performance de leurs opérations. La réponse proposée par les responsables marketing se résume finalement à l’envoi massif de messages uniformes. Beaucoup passent à côté de recettes simples pour améliorer la qualité de leurs emailings. Près de 89% d’entre eux considèrent par exemple que la mise en place et le respect des bonnes pratiques n’a pas d’influence décisive sur la performance de leurs opérations. Or, si elle méprise ces règles de bonnes pratiques, comme les tests sur échantillons ou l’adaptation de l’email au client de messagerie du destinataire, une campagne marketing peut clairement devenir contre-productive !  Ceci étant, seul 47% estiment avoir déjà trouvé un bon prestataire de base de contacts ! Un constat qui pousse à s’interroger sur le professionnalisme du marché et sur les limites des bases de données traditionnelles, jugées peu efficaces ».

 

Zebaz Infos ” Que proposez-vous pour dissiper ce désarroi et émerger ? ” 

FP : « Accompagner les entreprises dans leur stratégie de conquête. Notre métier n’est pas de vendre des extractions de BDD, c’est de gérer les mises à jour et permettre une accessibilité en temps réel. Nous nous ressentons comme partenaires plus que comme prestataires. Les réponses que nous avons obtenues prouvent un grand amateurisme. Sur le taux d’ouverture par exemple certains ont même répondu obtenir des taux de clics de 80% ou d’ouvertures proches de 90%  …ce qui est rigoureusement impossible. Dans la réalité, le taux de clic moyen est proche d’1% pour des prospects, et se situe entre 10 et 15% pour des clients. On peut espérer un taux d’ouverture compris entre 5 et 15% pour des prospects et 20% pour des clients, ce qui constitue un excellent retour. Nous savons que 30% de la valeur d’un fichier est perdue si on ne l’utilise pas.  Enfin, nous croyons au modèle collaboratif. Nos clients peuvent s’approprier les données en les mettant à jour. Un quart de nos clients participe à ce mouvement soit 5 000 abonnés, c’est un bon début.

 

Zebaz Infos “Vous créez aujourd’hui un blog Zebaz Infos ? Quels sont les objectifs de ce nouveau média ?

FP : ” Informer et former. Faire simple et décomplexé aussi. A la manière de Woody Allen, Zebaz Infos a l’ambition de répondre à ” tout ce que avez toujours voulu savoir sur le marketing direct sans jamais osé le demander “. C’est un oeil sur l’écosystème digital pour nos collaborateurs, nos clients et tous ceux intéressés par le sujet. Il est temps de dépoussiérer l’image de la discipline entrée en désamour avec son audience. Nous affirmons que le marketing direct c’est structurant pour les organisations. Nous avons des choses à dire ! “.