Rate this post

On entend souvent dire que chaque mot compte dans une campagne d’emailing . Certes. Mais encore faut-il que son destinataire soit disposé à l’ouvrir et à en commencer la lecture…  Car quel que soit l’attention portée au texte de vos messages, presque tout se joue sur le triptyque de l’adresse expéditeur, de l’énoncé de l’objet et de la première phrase.

 

Votre adresse email.

A priori, rien de plus banal que cet aspect technique. Si ce n’est que votre adresse risque d’être lue par tout destinataire se demandant pourquoi un inconnu se met à lui écrire. Elle mérite donc toute votre attention sur deux points précis :

 

Strategie campagnes emails marketing1.

Bannissez les envois depuis des adresses type Gmail, Yahoo, Hotmail et consorts qui risquent d’être assimilés à de l’amateurisme voire à une tentative de spamming.

 

2.

Pour les mêmes raisons, se pose aussi la question de savoir quoi faire figurer dans la colonne « « Expéditeur » de la boite mail de votre destinataire. Réticents à l’idée de se faire passer pour un ami (ou même une connaissance), certains choisissent tout simplement d’indiquer le nom de leur entreprise. D’autres misent au contraire sur la complicité en utilisant un prénom et un nom. Et si le bon compromis consistait finalement à tenter un mix de ces deux approches ? « Simon, de AppGratis », « Estelle, service client CHACUN SON CAFE », etc. Une telle solution présente l’avantage de personnaliser l’envoi tout en annonçant clairement sa finalité commerciale.

Partie 2/3 | Le trio gagnant de l’emailing : adresse email, objet et 1ère phrase !
découvrez comment soigner votre « objet » :

btn accéder à l'article

 

Découvrez l’extrait du livre blanc “EMAILING : Le canal marketing préféré des entreprises”