Rate this post

état des lieux de l'email

Quel est l’état des lieux de l’email ? Comme en chaque début d’année, Litmus publie son rapport sur « L’état de l’email ». Pour rappel, Litmus est une solution d’Inbox Rendering, c’est-à-dire que vous pouvez tester vos emails dans plus de 30 clients email, webmails et smartphone en envoyant un seul email de test vers la plateforme. Ces derniers mois, Litmus s’est doté de nombreuses nouvelles fonctionnalités, comme son éditeur email permettant d’avoir un rendu instantané dans toutes les messageries, de la détection de liens cassés, …

Une autre fonctionnalité de Litmus est de pouvoir ajouter des codes de tracking à vos emails afin de calculer le temps de lecture, le terminal utilisé, des informations de géolocalisation, … c’est bien évidemment sur cette base que Litmus publie chaque année son baromètre, avec en 2015, plus de 13 milliards d’ouvertures analysées.

Etat des lieux de l’email

Qu’est-ce qui a changé en 2015 ?

Tout d’abord, 2015 a vu l’émergence de nouveaux clients email. Le plus important est probablement la nouvelle version de l’application Outlook pour iOS et Android. Celle-ci, qui s’adresse principalement aux professionnels, réalise un grand pas en avant par rapport à ce qui existait avant. Vous y retrouvez une des applications d’affichage de l’email les plus performantes du marché avec un excellent rendu de l’HTML en mode responsive, un tri automatisé des emails qui vous intéressent. Toujours concernant Outlook Apps, Microsoft nous a aussi promis de déployer une toute nouvelle version de la partie calendrier suite au rachat de Sunrise Calendar en 2015
.

2015, c’est aussi l’année de l’émergence des montres connectées et du lancement de l’iWatch d’Apple. Mais nous savons que la montre de la marque à la pomme n’est pas le plus grand des succès, et ce n’est pas la qualité de l’affichage des emails qui va améliorer cet état de fait. Par défaut, l’iWatch ne permet que d’afficher la version texte de votre email, à moins d’ajouter une version spécifique de votre contenu qui comprendra un HTML simplifié… ce qui ne sera de toute façon pas possible avec la plupart des routeurs.

On pourra citer aussi, mais de manière plus confidentielle, l’application Alto d’AOL qui essaye de suivre la veine initiée par Google Inbox ou le nouveau client email par défaut de Windows 10 qui reste très peu utilisé.

Mais 2015, c’est aussi iOS 9 sur l’iPhone, c’est Outlook 2016, la fusion d’Office365 et d’Outlook… Nous allons voir dans la suite de cet article quel a été l’impact de ces évolutions dans les parts de marché d’utilisation de ces différents environnements !

Parts de marché des clients email en 2015

Sans grande surprise, le classement de clients email les plus utilisés en 2015 est largement dominé par l’iPhone avec un tiers de l’ensemble des ouvertures d’email enregistrées par Litmus en 2015.

Concernant la répartition entre ouvertures Mobile, Desktop et Webmail, on se rend compte que si le mobile continue d’évoluer, c’est surtout le passage « webmail » devant les ouvertures « Desktop » qui constitue la vraie révélation de ce classement. Il semble que les applications classiques aient de moins en moins de succès là où les webmails continuent à innover :

 

Outlook en déclin, un impact direct sur la création d’emails B2B

L’application Outlook, incluse dans la suite Microsoft Office, est clairement sur le déclin. Alors que dans la majorité des entreprises, c’est encore cet environnement qui est proposé par défaut aux employés, il semblerait que l’application de Microsoft perde de plus en plus de terrain. D’un point de vue strictement marketing, on peut dire que c’est une bonne nouvelle ! En effet, c’est un des environnements qui donne le plus de fil à retordre aux intégrateurs emailing.

A elle seule, la baisse d’Outlook explique l’ensemble de la baisse des ouvertures « Desktop ». C’est donc surtout l’augmentation des ouvertures mobile qui peut l’expliquer, mais aussi le passage de plus en plus massif des entreprises vers les solutions Business de Google, et la montée en puissance d’Office365 (voir notre article sur la délivrabilité B2B).

Autres chiffres intéressant pour le monde B2B et qui concernent toujours l’utilisation d’Outlook, c’est la répartition entre les différentes versions de celui-ci. On peut par exemple voir que l’ancêtre Outlook 2003 est toujours actif et que son déclin n’est pas très rapide puisqu’il représente encore 17% des ouvertures. De même avec 35% des ouvertures, c’est encore Outlook 2010 qui est la plus représentée de toutes les versions, alors que depuis, Outlook 2013 et 2016 ont vu le jour.

 

Gmail, n’est pas au mieux de sa forme !

Depuis un peu plus d’un an, toutes les nouvelles versions d’Android viennent avec Gmail comme application de gestion d’email par défaut. Même lorsque vous connectez votre terminal à votre messagerie d’entreprise, c’est maintenant Gmail qui prend en charge ces emails.

Malheureusement, Gmail ayant une piètre prise en charge du responsive, il semble que de nombreux utilisateurs se tournent vers d’autres solutions. Sur iPhone, c’est clairement l’application native qui reprend les utilisateurs déçus de Gmail, alors que sur Android, les utilisateurs tenteront une des nombreuses alternatives disponibles ou tenteront de remettre la main sur l’ancienne application native.

 

Tenir à l’œil vos utilisateurs pour ne pas vous tromper de cible

S’il est relativement simple pour un intégrateur HTML de développer ses emails pour l’application Mail de l’iPhone, les efforts ne seront pas les mêmes pour certains autres environnements. C’est pourquoi, avec les grands mouvements de fond qui ont lieu en ce moment, il est nécessaire d’avoir une très bonne connaissance de l’environnement d’ouverture de vos cibles. Aujourd’hui, que ce soit via Litmus.com, Emailonacid.com ou même votre routeur, vous avez la possibilité de savoir exactement quelle est la répartition des différents clients email, webmails et smartphone qu’utilisent vos cibles.

Lorsqu’un internaute ouvre un de vos email, vous avez une à deux secondes afin de le convaincre d’aller plus loin. Il serait dommage que l’email ne s’affiche pas bien chez lui et que ce soit cette raison qui le fasse partir.

Découvrez l’extrait du livre blanc “EMAILING : Le canal marketing préféré des entreprises”

Téléchargez la version intégrale GRATUITEMENT ICI  et accédez à 28 pages de contenu inédit !