Rate this post

Chacun de nous reçoit en moyenne 122 emails par jour. En retour, chacun d’entre nous envoie en moyenne 34 emails par jour également. Il s’agit ici de moyennes. Ce qui veut dire que certains en reçoivent et en écrivent bien moins, mais d’autres parmi nous sont en permanence monopolisés par leur boîte email. Que ce soit bien ou non pour votre activité, là n’est pas la question à se poser. En tant que marketeur, la seule question à vous poser est « comment faire pour que l’email que je m’apprête à écrire obtienne une réponse de mon destinataire ? » Par réponse, nous parlons ici d’un clic sur votre call to action, d’un formulaire rempli ou simplement d’une « vraie » réponse. Pour cela, vous devez adopter une approche stratégique. Pour tout. Depuis l’objet de votre email jusqu’à votre style d’écriture. Il ne faut rien laisser au hasard.

Alors comment écrire l’email parfait ? En musique on appelle cela la « note bleue ». La note parfaite. Et bien rassurez, nul besoin de passer votre weekend à lire « Ecrire un email pour les Nuls ». Une société américaine, Boomerang, l’a fait pour vous ! Pour produire leur étude, ils ont analysé 40 millions d’emails.

En premier lieu, première surprise : il ressort de leur étude qu’un email écrit avec un niveau d’élève de primaire, c’est-à-dire simple et direct, sans jargon ni prose littéraire obtient 36% de réponses en plus.

En second lieu, votre texte ne doit pas être trop « chaleureux ». Juste professionnel. De manière surprenante, il faut éviter de trop utiliser de formules positives telles que « plaisir », « heureux », « formidable ». Les emails qui en abusent sont ceux qui ont la plus forte baisse en termes de taux de réponse. Peut-être parce que les messages trop chaleureux ou positifs sont perçus comme moins sincères. En fait, il ressort de l’étude de Boomerang que les messages au ton modérément positif ou négatif sont ceux qui sont les plus efficaces, avec 10 à 15% de réponses en plus, comparés aux messages neutres. Ce qui veut dire que la prochaine fois que vous écrirez un email, mettez-y une pincée de chaleur ou d’hostilité, juste une pincée…

Consultez ci-dessous l’infographie produite par Boomerang pour devenir un vrai stratège de l’écriture d’emails :