Rate this post

Le content marketing est une des clés pour gagner en visibilité, pour améliorer son référencement, générer des prospects ciblés.

Pourtant, réaliser du contenu est chronophage, et sans optique de conversion, le retour sur investissement peut sembler long et incertain.

Pour s’en rendre compte, il suffit de regarder les nombreux blogs qui ont été stoppés au bout de quelques mois, les Pages Facebook faméliques, les comptes Twitter désertiques…

Mais ce n’est pas une fatalité : il existe quelques techniques de Growth Hacking pour obtenir un maximum de résultats en Content Marketing avec un minimum de moyens.

En effet, les techniques de Growth Hacking en Marketing ont pour objectif d’utiliser des méthodes astucieuses afin d’obtenir un effet de levier maximum.

Pour cela, le principe est d’utiliser à la fois des tests, de la créativité, mais aussi des logiciels et des services externes pour automatiser ce qui n’est pas à valeur ajoutée.

Growth Hacking en marketing

C’est pourquoi, dans ce dossier publié en deux parties, je vais vous présenter les 4 étapes pour utiliser à 100% les leviers du Content Marketing, avec quelques trucs et astuces qui vous permettront de tirer la quintessence de vos efforts en Content Marketing.

Première partie :

  • Etape 1 : L’analyse des mots clés avec une faible concurrence, afin de définir une liste de mots clés prioritaires.
  • Etape 2 : Les sujets qui sont les plus partagés afin de créer quasi systématiquement des contenus viraux.

 

Seconde partie :

  • Etape 3 : Les différents types de contenus à produire, car tous n’ont pas le même objectif et donc ils n’ont pas besoin des mêmes soins.
  • Etape 4 : Les outils pour entrer en contact avec les influenceurs.

 

Etape 1 – Repérer les mots clés avec peu de concurrence.

Pour rappel, en référencement naturel, il est nécessaire de créer 1 page pour 1 expression.

Par exemple si on veut être visible sur un mot clé, il faut créer une page et optimiser son contenu pour cette expression.

Optimiser une page veut dire :

  • Créer un texte d’au moins 500 mots (au minimum, et plus c’est long, plus Google appréciera)
  • Optimiser le contenu de la page (ex : les images, les vidéos, l’expression dans le titre, dans l’URL, en début de texte, en gras…).
  • Obtenir des liens de qualité vers cette page

 

Cependant, pour certains mots clés très concurrentiels, il faudra du temps pour être bien positionné (Google a une forte latence pour changer les sites bien positionnés sur des mots clés stratégiques).

C’est pourquoi il est plus pertinent de choisir dans un premier temps des mots clés moins concurrentiels.

Pour cela vous pouvez utiliser Google Keyword Planner, le service gratuit d’analyse de mots clés de Google Adwords.

Vous pourrez ainsi obtenir une suggestion de mots clés à partir d’une première expression.

Tapez votre mot clé dans Google Keyword Planner avec les choix géographiques et linguistiques :

Google Adwords Rechercher Mots-clés

Vous obtenez ainsi une liste de mots clés, avec un volume estimatif de recherches et surtout le niveau de concurrence.

Google Adwords Estimation Recherche Mots-clés

Grâce à ce travail, vous pourrez établir une liste de mots clés avec du volume, mais une concurrence moins forte. Le but étant d’avoir rapidement une visibilité sur ces mots clés moins concurrentiels.

Pour compléter ce travail, vous pouvez aussi repérer les mots clés utilisés par vos concurrents, grâce à SEMrush

Il suffit de rentrer le nom de domaine de votre concurrent, et vous verrez quels sont les mots clés qui génèrent le plus de trafic sur son site internet, avec le niveau concurrence (et la page concernée, afin que vous puissiez jauger la difficulté à faire un contenu supérieur à celui déjà existant).

Par exemple, pour un site internet, il vous indiquera les mots les plus générateurs de trafic, les URL concernées, la position dans Google…

SEMRush audit mots-clés concurrents

SEMrush vous permet aussi de détecter de nouveaux mots clés, grâce à une liste de sites ayant des mots clés communs :

SEMRush audit détection mots-clés

Grâce à ce travail vous pourrez lister 20 mots clés prioritaires via Google Keyword Planner et 20 autres mots clés prioritaires à partir des sites de vos 3 principaux concurrents.

Il reste alors à planifier la création de contenus pour ces 40 mots clés.

 

Etape 2 – Identifier les contenus viraux et les exploiter à votre avantage.

Créer du contenu pour des mots clés stratégiques, c’est bien… mais si vous n’obtenez pas de trafic, ou de liens, vos efforts ne seront pas récompensés.

Pour obtenir des liens externes et du trafic, vous devez identifier des sujets qui obtiennent le plus de partages sur les Media Sociaux, et les exploiter à votre profit.

Pour cela, vous pouvez utiliser deux outils comme BuzzSumo.com et Topsy.com.

Topsy à l’avantage d’être gratuit et simple, mais il ne propose que les résultats de Twitter.

Buzzsumo est payant (99$ / mois, ce qui est cher), mais il propose en plus les résultats de Facebook et Linkedin.

Dans la plupart des cas, l’utilisation de Topsy suffit pour détecter les contenus les plus « viraux » de votre secteur d’activité.

Le but est de taper les mots clés de son activité, par exemple « WebMarketing », et vous obtenez ainsi les sujets qui ont été le plus partagés sur Twitter depuis toujours, depuis 30 jours… avec le nombre de partages :

Topsy Identifier les contenus viraux

Avec cette liste, vous obtenez une sélection de sujets qui sont les plus « viraux » et sur lesquels vous pourrez vous baser pour créer vos propres contenus.

Par exemple, dans l’illustration précédente, on peut voir qu’il y a un article qui a bien fonctionné « Growth Tools, une collection d’outils pour améliorer votre webmarketing ».

Vous pouvez imaginer reprendre le sujet, mais avec une liste plus complète et adaptée à la France (l’article en question est un simple lien vers une sélection d’outils anglais).

De plus, en cliquant sur le nombre « xx more », vous pouvez même identifier les personnes qui ont partagé cet article, et donc celles qui sont susceptibles de partager aussi votre contenu si vous les contactez :

Topsy Identifier les contacts partage contenus

BuzzSumo fonctionne avec un principe similaire. En cliquant ici vous accéderez à une mini vidéo de présentation de l’outil.

Important : pour que votre contenu soit repris, il faut le rendre “supérieur” à ce qui existe actuellement.

Par exemple, si le contenu actuel consiste en un article de 500 mots, vous devez faire un article de 1500 mots avec des illustrations, images et vidéos.

Autre exemple, au niveau des « outils marketing », je me suis positionné sur ce mot clé, et pour cela j’ai réalisé un « Top 150 des outils marketing », qui reste la référence francophone, et qui surpasse tous les articles sur les « outils marketing ».

Retrouvez la seconde partie du dossier dans une prochaine publication sur notre blog :

  • Etape 3 : Les différents types de contenus à produire, car tous n’ont pas le même objectif et donc ils n’ont pas besoin des mêmes soins.
  • Etape 4 : Les outils pour entrer en contact avec les influenceurs.

 
 

Découvrez l’extrait du livre blanc “Le marketing B2B réinventé par les BIG DATA”