ESPACE PRESSE SPARKLANE

La presse parle de nous ! Retrouvez ci-dessous les derniers articles sur Sparklane
et nos communiqués de presse pour connaître nos actualités.

Zebaz Smart Data compte s'installer à Londres

En forte croissance, la PME nantaise se prépare à attaquer le marché anglais. Elle prévoit une implantation à Londres l’an prochain.

Zebaz se prépare à conquérir l’Europe. Proposant de la veille commerciale en s’appuyant sur la « big data », la PME de 30 salariés affiche pour l’instant une forte croissance sur le marché français. « Depuis cinq ans, nous sommes en croissance de plus de 50% par an », indique Frédéric Pichard, qui a créé Zebaz en 2009. L’an passé, l’entreprise a réalisé 4,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Cette année, Frédéric Pichard, qui assure que la PME est rentable depuis 2013, table sur sept millions d’euros, réalisés principalement auprès d’une clientèle de grands comptes.

Ce qui permet à Zebaz de croître aussi rapidement ? Son produit qui propose aux entreprises une veille commerciale s’appuyant sur des bases de données et de l’information commerciale captée automatiquement le web (articles de presse, de blogs, etc.). « On a commencé par vendre des fichiers. Aujourd’hui, notre métier, c’est de faire parler les données. Notre système permet par exemple de trouver des entreprises informatiques de plus de 1.000 salariés situées en région parisienne qui recrutent des commerciaux », assure Frédéric Pichard.

Depuis l’automne dernier, le dirigeant promet même de prédire l’avenir. On croise différentes variables. Une entreprise qui déménage et qui recrute a ainsi de bonnes chances d’être en croissance », poursuit-il.Zebaz a réalisé 4,5M€ de chiffre d’affaire en 2014 et cible 7M€ en 2015. Zebaz compte aujourd’hui 30 salariés.

Londres et ensuite l’Allemagne

Au total, Zebaz recrute plus de 10 nouveaux collaborateurs d’ici la fin de l’année 2015.

Cette capacité à traiter des données, Zebaz ne l’a déployée pour l’instant qu’en France. Ce qui est en train de changer. « On vise l’Europe », confie Frédéric Pichard. Première étape en 2016 en Angleterre, avec l’ouverture prévue d’un bureau à Londres devant employer cinq personnes. Outre-Manche, Zebaz cherche aussi bien des clients que de la matière première à exploiter, à savoir bases de données et informations commerciales. Après l’Angleterre, Zebaz cherchera d’ici à 2017 à dupliquer son modèle en Allemagne, en Italie et en Espagne. Pour permettre ce déploiement sur le plan technique, Frédéric Pichard, qui a fait entrer Siparex au capital il y a quatre ans, cherche à recruter d’ici la fin de l’année dix nouveaux collaborateurs, uniquement des profils techniques : data scientist, expert en business intelligence, etc. A la fin de l’année, Zebaz devrait ainsi employer 40 collaborateurs, la plupart à Nantes, l’entreprise comptant aussi une dizaine de commerciaux en région parisienne. Fin 2017, Frédéric Pichard table sur un effectif d’environ 80 salariés et sur 15 à 20 millions d’euros de chiffre d’affaires.