Internet, propriété intellectuelle, et open source : encourager l’innovation

Le 15 octobre 2013, s’est tenu au sein de l’ESCP Europe à Paris, un événement dédié au New Deal Numérique.

Cette conférence-débat, organisée en partenariat par l’Institut Montaigne et l’ESCP Europe, prenait place dans la continuité des Assises de l’Entrepreneuriat, lancées par la Ministre Fleur Pellerin en janvier 2013 et lors desquelles le gouvernement avait annoncé une série de mesures visant à favoriser l’innovation et la création d’entreprises en France.

La table ronde a vu intervenir Mme Paloma Castro, Directrice Générale Corporate Affairs de LVMH, et M. Olivier Bomsel, titulaire de la chaire de Paris-Tech sur l’économie des médias et des marques.

L’idée générale qui s’est dégagée des débats, c’est que le monde du web n’est pas si différent du monde réel. Il a également besoin de normes et de réglementations sur la propriété intellectuelle. L’open source est effectivement un vecteur d’innovation, mais la notion de responsabilité existe dans le monde du numérique comme dans le monde réel. Cependant, c’est un univers qui évolue très rapidement et dont les pratiques changent en permanence. De ce fait, les législations doivent s’adapter, ce qui n’est pas toujours évident, car les institutions ont souvent un temps de retard.

Le débat s’est par moment quelque peu éloigné des considérations purement liées à l’économie numérique pour s’étendre sur les problématiques de la contrefaçon. Cependant, Mme Castro a clôturé cette table ronde en répondant à une question sur la propriété intellectuelle des données personnelles présentes sur les réseaux sociaux et utilisées à des fins commerciales. Pour elle, la donnée personnelle est le nouveau pétrole du 21ème siècle : « D’ici 5 ans, il y aura une véritable bourse des données personnelles comme il existe aujourd’hui une bourse des matières premières. C’est le sens de l’Histoire, et l’enjeu majeur consistera pour les institutions à trouver une régulation commune et internationale, afin de préserver les droits et les libertés de chaque citoyen face à cette nouvelle révolution du commerce. »

En savoir plus sur l’auteur de l’article : Kieran Le Peron

 

Découvrez l’extrait du livre blanc “Comment le Big Data fait évoluer les pratiques commerciales”