Rate this post

Après les quelques conseils donnés sur l’adresse expéditeur et l’objet, voici donc le dernier élément crucial de tout email client : son accroche. Bien qu’il puisse sembler exagéré d’affirmer que votre lecteur ne passera jamais à la deuxième phrase s’il n’est pas convaincu par la première, c’est la stricte réalité. Chaque jour, sans même nous en rendre compte, nous exerçons tous cette implacable « sélection flash ». Au delà de l’originalité de votre ouverture certes complexe à mettre en œuvre, retenez ces trois conseils clés…

 

Tout de suite dans le vif du sujet.

Dans l’esprit de votre destinataire, votre première phrase doit être en connexion directe avec l’objet de l’email client qui l’a poussé à l’ouvrir. Dans le cas contraire – c’est à dire si son esprit ne fait pas le lien – il risque d’interrompre instantanément sa lecture pour passer à autre chose.

 

Strategie campagnes emails marketing

De la sobriété en toutes occasions.

Attention, ce n’est pas parce que votre première phrase se doit d’être incitative que vous pouvez céder aux ficelles de l’emailing bas de gamme… Par exemple, bannissez les mots en gras, les majuscules, les points d’exclamation, etc. En effet, si vous avez besoin de tels artifices pour attirer l’attention, il est urgent de revoir votre copie.

 

Une première phrase qui emmène vers la deuxième.

L’email commercial commençant par une question a au moins une vertu : si celle ci est pertinente, elle « contraindra » le lecteur à poursuivre sa lecture pour obtenir sa réponse.

Partie 1/3 | Le trio gagnant de l’emailing : adresse email, objet et 1ère phrase !
découvrez l’importance du ciblage des adresses emails :

btn accéder à l'article

 

Découvrez l’extrait du livre blanc “EMAILING : Le canal marketing préféré des entreprises”