Alice Larchet teste la solution Sparklane

Résumé des épisodes précédents :

Alice est marketeuse B2B chez un grand opérateur télécom. Après des résultats en berne en 2015, le Président du groupe a fixé des objectifs très ambitieux pour développer l’activité BtoB sur le premier semestre 2016 Episode 1 . Pour tenter de les atteindre, Alice a mis en place un plan d’action de la dernière chance ! Episode 2 . Mais les résultats ne sont pas au rendez-vous Episode 3. En pleine déprime, sans solutions, elle craque… Episode 4 . Sur les conseils de sa directrice marketing, elle prend du recul et cherche de nouvelles solutions Episode 5 . Après des jours studieux, elle présente le résultat de ses recherches et convient d’un rendez-vous avec un commercial de Sparklane Episode 6 . Ce dernier convainc Alice et ses supérieurs d’utiliser la solution Sparklane Episode 7 . Et les premiers résultats positifs ne se font pas attendre Episode 8 .

Depuis quelques jours, en fait depuis mes premiers résultats avec mes campagnes hyper-ciblées, le petit nuage noir qui était fixé au dessus de ma tête s’est transformé en petit nuage blanc sur lequel j’évolue désormais. C’est agréable. Cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti la douce sensation de flotter au dessus des ennuis et de faire mon métier efficacement. Et du coup, mes relations avec le service commercial ont radicalement changé. Ils ne me voient plus comme occupant un poste inutile (bon j’exagère un peu !), mais comme un maillon indispensable à leur performance (là par contre, ce n’est pas exagéré). On travaille donc beaucoup plus étroitement ensemble, on échange régulièrement sur leurs besoins, ce qui me permet de cibler mes actions marketing sur les comptes pertinents qui représentent un réel potentiel de ventes. C’est bizarre, mais quand j’écris ces mots, j’ai l’impression de rédiger un manuel de marketing à l’eau de rose, que les directeurs marketing achèteraient en cachette dans une gare ou un aéroport avant un voyage. Et pourtant, tout cela n’est pas un roman, mais bien une autobiographie.

Une affaire qui roule !

Nous sommes désormais entré en vitesse de croisière. La solution Sparklane est interfacée avec notre outil de Marketing Automation. Cela me permet de gagner un temps fou pour mettre en place mes campagnes, en m’évitant d’importer manuellement toutes les données. En plus, pas de risque de faire des erreurs lors de l’import et, cerise sur le gâteau, les données sont toujours fraiches puisque la base de contact est actualisée en temps réel. En fonction des opérations à mener, emailing, invitation à un événement, etc., je fais ma sélection de cibles, j’exporte ma liste vers l’outil de Marketing Automation et j’attends les (bons) résultats. Les leads sont ensuite poussé dans le CRM et c’est aux commerciaux de faire leur boulot. C’est assez simple, finalement, de rapprocher les ventes et le marketing !

Le Président est content

D’ailleurs, en parlant de rapprochement des ventes et du marketing, tout à l’heure, Cyril, le directeur commercial, est venu me voir dans mon bureau :

— Tu sais que j’ai parlé de tes résultats au Président ?
— Ah !
— Je lui ai dit que tu avais mis en place une solution qui a changé la façon de travailler du service commercial et qui nous permet d’augmenter les ventes et d’accélérer le cycle d’achat. Il a été très impressionné et m’a chargé de te féliciter.
— Merci, c’est gentil.

Après ces périodes de vache maigre, je me délecte de ses paroles, en prenant garde de ne pas trop le montrer. Cyril poursuit :

— Par contre…
Aïe ! C’était trop beau pour être vrai, qu’est-ce qu’il va me dire…
— Vu qu’on est au mois de mai, ça va être très dur d’atteindre tes objectifs sur ce semestre. Tu te rappelles les 20 000 leads ?
Ah, non, tiens j’avais complètement oublié. Evidemment, ça fait 5 mois que j’y pense tous les jours. Ça, c’est ce que j’ai envie de lui dire, mais je me contente d’un :
— Oui, je sais.
— Et bien, vu les efforts que tu as fait pour te remettre en question, revoir tes méthodes de travail et apporter du liant dans la relation entre le marketing et les ventes, on oublie cet objectif pour le premier semestre.
— Ah, parfait. Mais, tu sais, je vais donner le maximum pour faire du mieux possible d’ici la fin du mois de juin.
— Je n’en doute pas. Du coup, on va surement être obligé d’augmenter les objectifs pour le second semestre pour rattraper ce retard !
Je sens au ton de sa voix et son sourire en coin, qu’il attend une réaction de ma part. Mais cette annonce, qui m’aurait terrifié il y a quelques semaines, me donne juste envie de lui répondre:
— Même pas peur ! Et tu sais quoi ?

Cyril semble un peu surpris par ma réponse. C’est le moment de porter l’estocade :

— Depuis le temps que tu en rêves, au second semestre, Alice va faire des merveilles !

A suivre…

Alice va-t-elle permettre aux commerciaux d’améliorer leur taux de conversion ? Pour le découvrir, suivez son journal de bord sur ce blog. Une aventure à lire et partager toutes les deux semaines.

 

Découvrez l’extrait du ” Journal de Bord d’Alice, Marketeuse B2B au Pays du Big Data “